Renaud Créations réalise des colimaçons sur mesure, et peut se déplacer sur toute la France Métropolitaine, après un premier contact par téléphone. Si vous souhaitez être en capacité de bien expliquer votre projet à distance, cet article est fait pour vous ! Vous y trouverez tout le vocabulaire technique et des conseils pratiques pour le choix d’implantation de votre colimaçon.

Renaud Créations ne réalise pas toujours le montage sur place : en effet, ses escaliers sont prévus pour être assemblés facilement avec une simple visseuse. Certains clients préfèrent donc se réserver cette partie pour d’évidentes raisons budgétaires.

Prendre les mesures
sans erreurs

Les cotes nécessaires au projet sont faciles à relever, elles peuvent être données par le client :

Schéma des cotes escaliers colimacon à prendre
  1. La hauteur totale de sol à sol.
  2. Les dimensions de la trémie, autrement dit de l’espace ouvert dans l’étage pour permettre l’arrivée de l’escalier. Vous relèverez longueur x largeur, ou bien rayon si elle est ronde.
  3. L’épaisseur de la dalle, ce relevé devient indispensable dès lors que l’on souhaite réaliser un escalier plus grand que la trémie.

Comprendre les calculs pour composer son colimaçon sur mesure

Bien sûr Renaud Création se réserve cette partie technique, pour ne vous laisser que le plus facile : choisir les matériaux, les couleurs et le style ! Néanmoins, certaines notions vont orienter vos choix, autant bien les comprendre tout de suite…

Le colimaçon implanté dans votre intérieur


Hauteur de marche : Hauteur à gravir entre 2 marches. Il est conseillé de prévoir entre 16 et 22 cm pour ne pas demander trop d’efforts à l’usager.

La trémie et la cage : Ils vont conditionner l’implantation et la forme finale de votre colimaçon.
Les cas les plus complexes étant les trémies étroites et/ou les murs très présents, Gaël saura vous conseiller une solution sur-mesure.

L’Échappée : L’échappée est la hauteur de passage pour pouvoir circuler debout. Elle est donc directement liée à la taille des utilisateurs : nous la prévoyons entre 2m et 2m20.
Dans tous les cas elle doit être supérieure à 1m95, sinon gare à la tête…

Les données techniques concernant les marches


Emmarchement : Longueur de marche utile, souvent traduite comme la largeur disponible pour monter l’escalier entre la rampe et le fût. Agréable à partir de 65cm.

Giron : Largeur de marche, autrement dit espace disponible pour poser le pied. Le giron est jugé convenable entre 21 et 32cm.

Angle de la marche : L’atelier privilégie toujours un angle de 28° pour un confort optimum.
Mais il est possible pour des raisons techniques de faire varier l’angle de 24° à 30°

La marche palière : Constitue la dernière marche de l’escalier en spirale. Selon la trémie et le contexte, elle peut être rectangulaire, triangulaire ou encore en angle de cercle. Vous pouvez même faire le choix de l’allonger pour obtenir une passerelle.
La plupart du temps, elle affleure le plancher de l’étage dans une finition impeccable. Mais vous pouvez tout autant la prévoir sous la dalle, pour qu’elle fasse office d’avant-dernière marche.

La loi de Blondel
pour des colimaçons ergonomiques

Dans le calcul d’un colimaçon, la 1re notion à prendre en compte est l’ergonomie. On se doit de privilégier l’utilisation la plus confortable possible, et la mieux adaptée aux caractéristiques humaines.

L’ergonomie intègre en premier le principe de foulée, bien résumé par la formule de Blondel.

Cet architecte du 17e siècle a travaillé sur l’utilisation des escaliers : son objectif était de limiter l’effort de la montée, pour se rapprocher au maximum de la foulée naturelle sur sol plat.

Les escaliers issus de la formule de Blondel sont très confortables, et faciles à vivre.

Dans les faits,
comment appliquer la loi de Blondel ?

Blondel a posé la formule suivante :

Formule 2 hauteurs de marche + 1 giron

Le calcul est aisé pour un escalier droit. Pour un colimaçon en revanche le giron change tout le temps : il est très large côté rampe et tout petit côté fût !

En général, c’est le « giron extérieur » qui va nous servir de référence : il est positionné entre 5 et 7/10 de l’emmarchement (longueur de marche en partant du fût central)

La formule de Blondel peut s’appliquer si et seulement si l’emmarchement mesure au moins 70cm. En deçà, le bon sens devra prendre le relais.

Escalier d'intérieur noir acier

Imaginons une hauteur de marche à 19cm et un giron extérieur à 23cm, cela va donner :

19*2 + 24 = 62cm.

Dans ce cas, cet escalier spirale présente les caractéristiques idéales pour une foulée naturelle. Le colimaçon est considéré comme confortable.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *